Une nation brisant les chaînes de la monnaie fiduciaire

Le 25 mars 2014, chaque Islandais disposera de 31,8 Fehu.

Il y a cinq ans, le gouvernement Islandais a imposé le contrôle de capitaux, suite à l'effondrement d'un système financier inspiré de la pyramide dû au gonflement des bilans des principales banques. Ces dernières ont été nationnalisées et ce contrôle qui devait être «temporaire» est toujours en place à ce jour.

En conséquence, pendant les cinq dernières années, les Islandais possédant des devises étrangères ont été contraints de toutes les remettre à la Banque Centrale d'Islande. Ils n'ont donc plus librement possibilité de participer aux échanges commerciaux internationnaux. Ils n'ont donc plus la possibilité d'investir dans des entreprises à l'étranger. La dette insoutenable maintenant détenue par l'État a créé un sentiment d'incertitude auprès des investisseurs étrangers qui n'ose plus investir dans des sociétés islandaises de peur de ne plus être en mesure de convertir leurs investissements en dollars ou en euros.

Ce manque d'investissements implique donc l'étouffement de la croissance économique de l'Islande. La Banque Centrale finance les importations de consommation avec les devises confisquées et le pays doit rembourser des prêts aux taux d'intérêts très élevés au FMI, à des créanciers privés et étrangers.

Cela entraîne une mort lente de l'économie Islandaise. Les habitants de l'Islande sont sacrifiés sur l'autel d'un système financier défaillant, contrôlé par une élite qui fait des paris astronomiques et démesurés, pris en charge par le gouvernement au nom du peuple et finalement au détriment du peuple.

Chute de la valeur de la Couronne Islandaise par rapport au dollar
La valeur de la couronne islandaise a considérablement chuté ces 50 dernières années. La chute s'est stabilisée dans le milieu des années 80 pour rester à une valeur proche de zéro. Une étude plus précise montrerait que sa valeur continue de baisser face au dollar US.

La dévaluation de la couronne islandaise ou ISK n'est pas un phénomène temporaire. Cette devise n'a connu qu'inflation et dévaluation. Depuis 1960, en un peu plus d'un demi-siècle, la couronne islandaise a perdu plus de 99,5% de sa valeur en dollars américains - à un moment où le dollar a perdu 98% de sa valeur par rapport à l'or ! Au cours de cette période, deux zéros ont été retirés de la monnaie et de nouveaux billets ont été imprimés pour remplacer les anciens. A l'heure actuelle, la coupure la plus élevée est de nouveau de 10 000 ISK, ce qui serait l'équivalent d'un million si la valeur faciale n'avaient pas été divisée par 100.

La masse monétaire M3 en Islande est de 14 milliards de dollars. La population avoisine les 330 000 habitants, soit l'équivalent de la ville de Santa Ana en Californie (ou par comparaison avec une ville française, un peu moins que l'ensemble des habitants de Nice).

Bien entendu, le système financier islandais n'est pas fondamentalement différent des autres systèmes financiers des autres pays occidentaux. Le principe de base des systèmes bancaires du monde entier réside dans l'association des États et des banques. Cette alliance contre nature implique donc le contrôle total des monnaies fiduciaires utilisées au quotidien par le peuple pour faire ses achats. Les banques ne sont en efftet rien de plus qu'un prolongement des États, émettant de la monnaie pour se financer. Si la dette devient insupportable pour les banques, les États les renfloue. Elles sont bien trop grosses pour faire faillite et si l'une d'entres elles devait tomber, nous assisterions à un effet domino sur les autres.

Gouverneur de la Banque Centrale et Ministre des Finances Islandais
Le Gouverneur de la Banque Centrale d'Islande fier de remettre au Ministre des Finances islandais le nouveau billet de 10 000 ISK. La couronne islandaise a perdu 99,99% de sa valeur par rapport à l'or en un demi siècle.

Ces dernières années, de nombreux gouvernements ont eu recours à la planche à billets purement et simplement, en permettant à leurs banques centrales à acheter des obligations d'État, empêchant ainsi le rendement de ces obligations de monter à non durable et menaçant ainsi la solvabilité des États.

Dans la pratique, ces États impriment eux-mêmes de la dette. En Islande, ce n'a pas été tout à fait possible, puisque la dette a été converti en devises et aucun renflouement extérieur n'a eut lieu.

En imprimant toujours plus de monnaie que les gens utilisent dans leurs achats quotidiens, ces gouvernements s'attaquent directement au bien-être des populations, alors même que les politiciens prétendent sans cesse se battre contre la pauvreté et pour défendre les plus pauvres. Les plus pauvres ne sont malheureusement pas en mesure de se protéger en investissant dans des actifs qui s'élèvent en valeur (mesurée dans la monnaie fiduciaire). Leur En imprimant plus de monnaie que les gens sont obligés d'utiliser dans leurs transactions quotidiennes, le gouvernement s'attaque directement le bien-être de ceux-là mêmes que les politiciens prétendent se battre pour, le pauvre. Les pauvres ne sont pas en mesure de se protéger en investissant dans des actifs qui s'élèvent en valeur (mesurée dans la monnaie fiduciaire). Leurs revenus peuvent éventuellement s'améliorer mais la nouvelle monnaie imprimée par une poignée de privilégiés qui ont un accès facile au système financier, pas les plus pauvres. Pour ces derniers, la seule chose qu'ils puissent faire est de regarder leur salaire rétrécir et de voir leur pouvoir d'achat diminuer à chaque milliard de dollars qui est imprimé par «l'élite».

10000 ISK billet
Le noveau billet de 10 000 ISK introduit en 2013. Selon la Banque Centrale, il est censé avoir une valeur de 85$.

Le pouvoir doit être retiré aux politiciens et doit être redonné au peuple. Les crypto monnaies sont maintenant un moyen redoutable à utiliser dans cette lutte pour la liberté. Elles apportent l'espoir d'une nouvelle ère de monnaies libres, à l'abri des ingérences de politiciens et des élites.

Je vais donc maintenant vous présenter l'AuroraCoin, la crypto monnaie Islandaise.

AuroraCoin est basé sur le Litecoin, un descendant du protocole du Bitcoin, la première crypto monnaie. Toutefois, cette monnaie commencera par un largage/une distribution (appelé Airdrop) d'Auroracoins à l'ensemble des Islandais. Cet événement unique permettra aux Islandais de se familiariser avec la crypto monnaie et de ses multiples possibilités. Après la distribution de ces Auroracoins le 25 mars 2014, les seuls moyens pour en obtenir sera via le minage (technique permettant de résoudre des calculs complexes moyennant récompense), la vente d'objets/services (avec paiement en Auroracoins) ou par l'achat d'Auroracoins sur les plateformes de trading spécialisées (ex: Cryptsy).
A moyen terme, l'Auroracoin devrait se développer comme le Bitcoin l'a fait ces dernières années.

La Distribution (Airdrop) aura lieu le 25 mars 2014. Une base nationale d'identité Islandaise officielle créée par le Gouvernement, sera utilisée pour permettre à chaque Islandais d'obtenir ses Auroracoins. Malgré ce fichage malheureux de chaque Islandais dans une base de données officielle, cela permet de d'atteindre la majorité de la population par différents moyens. Ainsi, environ 330 000 Islandais pourront réclamer 31,8 Fehu chacun tout au long de l'année.

Les développeurs sont encouragés à créer des outils pour Auroracoin permettant l'adoption et l'utilisation de cette crypto monnaie. Ces applications, pour les paiement par exemple, permettront aux Islandais de commencer à l'utiliser dans leur vie quotidienne.

J'appelle à ce que les Auroracoins soient acceptés sur les plateformes d'échanges de crypto monnaies.

La perspective de l'adoption de l'AuroraCoin en Islande est susceptible d'augmenter très rapidement la valeur de la crypto monnaie avant la distribution. Un prix élevé pour l'Auroracoin augmentera sa probbilité de succès et permettra son adoption et son utilisation par une partie de la population Islandaise.

Baldur Friggjar Odinsson
(Concepteur de l'AuroraCoin)

Fehu- fé, fehu, feoh



  • Paartagez AuroraCoin France sur FB